•  1
  •  2
  • Commentaire  Chargement


    Emiri ne peut cacher son aversion pour son beau-père qui vient soudainement travailler. Emiri, qui a toujours critiqué son beau-père pour son manque de tact, ne pouvait que prier pour qu'elle rentre à la maison le plus tôt possible. Mon beau-père a continué à s'attarder comme pour se moquer de ce souhait. Le moment pour nous deux est enfin venu... Emiri est attaqué par des mains maléfiques. Un corps développé par un beau-père s'excite d'autant plus qu'il résiste. Une épouse belle, pure et innocente avec son mari agaçant et coureur de jupons.